A.R.A.I.M.C.

Les projets portés par l'ARAIMC
 
 

Les Orientations stratégiques

A l’occasion de l’actualisation du Projet associatif, l’Association précise ses orientations stratégiques pour les années à venir. Elles doivent lui permettre d’atteindre ses objectifs politiques.

1. Promouvoir une vie associative diversifiée

- Au-delà des familles, des représentants des différents secteurs de la société ont toute leur place dans l’Association.
- Une organisation de la vie associative avec des Commissions thématiques et des projets précis veut favoriser la venue de nouveaux membres ayant des compétences spécifiques. Chaque membre doit pouvoir participer au travail collectif en fonction de sa disponibilité. La qualité de l’accueil et la dynamique militante des membres permanents est un gage de renouvellement des adhérents. Il s’agit donc de développer au sein de l’Association différentes formes d’action et d’engagement au-delà de la fonction d’administrateur.
- L’Association anime une mobilisation d’engagement qui concerne tant les salariés (anciens ou employés) que les personnes accueillies. Concernant celles-ci, il convient de trouver les modalités de communication les plus adaptées possibles pour impliquer les personnes.
- La vie associative considère les « Associations amicales » propres aux Établissements comme une modalité adaptée au plus près de la vie de chaque lieu d’accueil. Une synergie entre ces « amicales » et l’ARAIMC est à encourager pour amplifier la dimension militante et associer un maximum d’acteurs aux décisions à prendre.

2. Développer un partage d’expériences et de recherche     

- Favoriser des transversalités entre Établissements et Services de l’ARAIMC. Tout partage d’expériences apporte une richesse à laquelle une visibilité doit être donnée.
- D’autre part, le questionnement, la prise en compte de nouvelles connaissances et l’activité de recherche sont à encourager. L’Association développe ainsi la recherche-action et l’innovation dans le cadre d’espaces de réflexion intra et inter associatif.
- Conjointement, un travail de veille et de prospective est à conduire pour rejoindre des expériences exemplaires en France où à l’étranger concernant le profil des personnes accueillies par les Établissements et Services de l’Association (expériences avec des écoles, considération du polyhandicap au Canada, etc.).
- Dans le domaine des évolutions technologiques en lien avec le handicap (matériel de communication, facilitateurs d’accessibilité, logiciels adaptés, etc.), une veille et des partenariats avec la recherche sont à développer.
- Des formations communes aux familles et aux professionnels est une façon privilégiée de mettre tous les acteurs dans une dynamique partagée au service des personnes accueillies dans les Établissements et Services.
Ces échanges, ces effets de réflexion et de formations développent une culture partagée sur l’ensemble de l’Association. Un Centre ressources pour les acteurs professionnels, les familles et les personnes accueillies pourrait porter cette dynamique.

3. Œuvrer pour le développement d’une société inclusive

- L’Association, ses Établissements et Services réalisent des activités de sensibilisation auprès de tous les publics. Il s’agit d’initier des occasions de rencontres entre les personnes accompagnées et le grand public pour « mieux faire connaître les capacités et les contributions des personnes », « combattre les stéréotypes et les préjugés » et « promouvoir le respect des droits et de la dignité des personnes handicapées » (Article 8 de la CRDPH).
- La perspective de l’inclusion vise à un mieux vivre ensemble avec toutes les composantes de notre diversité. Pour cela notre approche doit être double. D’une part, sensibiliser et mobiliser les acteurs du milieu ordinaire. D’autre part, innover des formes d’accompagnement conformes à la démarche inclusive ; l’inclusion ne se décrète pas mais réclame des formes nouvelles de travail social. 
- Un effort tout particulier est à réaliser pour que l’école des enfants devienne inclusive. Plus les citoyens de demain côtoieront des personnes en situation de handicap, plus les peurs face à leur différence disparaitront. C’est donc un pari sur l’avenir qui se joue dans ce rapport aux lieux de scolarité.

4. Développer de nouvelles formes d’accueil

- Renforcer la modularité des types d’accueil dans les Établissements et Services et entre les Établissements et Services. Une fluidité des parcours doit être rendue possible (espaces d’évolution), se dégageant d’une logique univoque de placement et de filière.
- Décloisonner et inventer des passerelles temporaires ou dans le cadre d’un mode d’accueil permanent, entre les Établissements et Services de l’Association ou autres associations.
- Envisager la mise en place d’un accueil offrant un répit aux aidants, développer l’accueil temporaire, mettre en place des appartements expérimentaux pour assurer une transition vers la vie à domicile en milieu ordinaire et personnaliser la réponse apportée.
- Considérant le vieillissement des personnes, concevoir et promouvoir des réponses innovantes et adaptées aux personnes (logement, Services, etc.).

5. S’engager dans une démarche de Responsabilisation Sociétale des Organisations (R.S.O.)

- L’Association dans les années à venir entend développer des actions de sensibilisation et d’amélioration pour réduire son impact environnemental (gestion des déchets, de l’eau, de l’énergie, la restauration, achats éco-responsables).
- Elle s’engage également à mener une démarche d’amélioration de la qualité de vie au travail qui porterait plus spécifiquement sur l’intégration des salariés, la recherche de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, le développement des compétences, l’écoute et l’autonomie, le soutien et l’adaptation aux tâches. Ces actions s’inscrivent dans une recherche constante de l’amélioration des réponses apportées aux personnes qui nous sont confiées et plus largement dans une volonté d’un mieux-vivre ensemble.

ARAIMC - Association Régionale d'Aide aux Infirmes Moteurs Cérébraux et Polyhandicapés
945, avenue du pic de Bertagne
13420 - GÉMENOS
Téléphone : 04 42 04 26 41
e-mail : siege@araimc.org